PARTAGEZ SUR

PROJETS EN COURS

Congo

Points clés du projet d’introduction de Spiruline en République du Congo

  • But  : apporter de la spiruline dans 20 centres hospitaliers de la République du Congo.
  • Cibles : enfants fortement dénutris (16 000 décès en 2015)
  • Nouveau concept : faire connaître la spiruline avant d’installer une UPS
  • Spiruline : En provenance du Burkina Faso
  • Phases du projet :
    • Phase 1 (2017-2018) : formation nutritionnelle du personnel de santé et consommation de spiruline du Burkina (entre 100 et 200 Kg)
    • Phase 2 (2018-2019) : construction d’une UPS à Brazzaville de 300 m(production 500 Kg/an)
    • Phase 3 (2020-2022) : construction de 600 m2 supplémentaire (production 1 500 Kg/an)

Projet d’introduction de Spiruline en République du Congo

Le Contexte

En 2015, un rapport de l’OMS pointe la situation catastrophique de la malnutrition en République du Congo : fait sans précédent depuis de nombreuses années plus de 16.000 enfants meurent chaque année, sur une population de 4 millions d’habitants (soit environ 10 % des naissances).

A titre de comparaison avec la population de la France, c’est comme s’il y avait 80 000 enfants sur 800 000 naissances qui mourraient en bas âge chaque année pour cause de malnutrition !

Très présent au Congo depuis 10 ans l’Aslav (Association de l'Amour Vivant), association française de médecins installée à Bordeaux décide d’agir et analyse les différentes solutions possibles.

Pas de doute : la Spiruline est la solution la mieux adaptée au contexte.

Technap est alors contacté  en avril 2016 pour examiner quelle serait la manière la plus efficace pour venir en aide aux populations fragiles proches des centres de santé.

Technap fort de ses 20 ans d’expérience en la matière dans plusieurs pays d’Afrique et en Haïti a proposé au Docteur Salefran, président de l’ASLAV, une nouvelle méthode d’introduction de la Spiruline dans un pays où elle était totalement inconnue.

Cette méthode consiste à faire connaître la Spiruline avant de la produire sur place dans des UPS (Unité de Production de Spiruline) locales.

 

Mise en œuvre de la phase 1 (2017-2018) : formation, éducation nutritionnelle et distribution de spiruline en provenance du Burkina Faso

TECHNAP-SPIRULINE - CongoTECHNAP-SPIRULINE - CongoTECHNAP-SPIRULINE - CongoTECHNAP-SPIRULINE - Congo

Dés lors plutôt que de construire en urgence une ou plusieurs UPS  à proximité des centres hospitaliers comme nous aurions pu le faire et comme l’envisageait notre partenaire, l’ASLAV, il nous est apparu beaucoup plus judicieux  de former en premier lieu le personnel hospitalier à la nutrition et à l’emploi de la Spiruline puis de commencer à en distribuer aux bénéficiaires selon des protocoles soigneusement élaborés.

Cette phase 1 a débuté par une formation et a été réalisée à Brazzaville par 2 bénévoles de Technap, Mercy Douala, docteur en pharmacie et Patricia Befre, infirmière, du 18 au 23 septembre 2017.

Soutenue par des outils pédagogiques éprouvés et appropriés, cette formation, comme le montrent les photos, a permis à une trentaine de personnels de santé en provenance des 20 centres figurant sur la carte ci-jointe de découvrir la spiruline.

TECHNAP-SPIRULINE - Congo Ils sont repartis chacun avec quelques kilos qui avaient été préalablement acheminés depuis l’UPS de Nayalgué au Burkina Faso.et  avec tous les outils et documents pédagogiques adaptés à la transmission de leur connaissance sur la nutrition et la spiruline vers les populations souvent peu instruites.

Aujourd’hui, 2 mois après cette formation, la Spiruline connaît déjà un franc succès dans les dispensaires et centres hospitaliers au point qu’une nouvelle commande de 70 Kg (50 pour le sud et 20 pour le nord du pays) a déjà été faite à Nayalgué (Burkina Faso).

Cette situation est très encourageante et permet de penser que la production escomptée à l’issue de la phase 2 avec 300 m2 de bassins (environ 500 Kg annuel) seront en grande partie consommée par les enfants, les femmes enceintes et allaitantes et les personnes malades.

 

Cette petite vidéo de 3'20'' vous permettra de mieux cerner l'articulation de ces 2 phases :

Cette première phase va se poursuivre pendant l’année 2018 qui verra parallèlement le démarrage de la phase 2 de construction de plusieurs bassins d’une superficie totale de 300 m2

Phase 2 de construction (2018-2019) : production escomptée : 500 Kg/an

Le but de cette phase est de construire et à mettre en exploitation une première tranche de l’Unité de Production de Spiruline (UPS) d’environ 300 m2 de bassins, à recruter et former l’équipe d’exploitation, à recruter le responsable de l’UPS, à poursuivre la promotion de la spiruline auprès des populations, à commencer la mise en place des circuits de distribution de la spiruline produite et à définir la phase ultérieure.

Cette UPS sera construite à Brazzaville sur le site du moyen séminaire St Jean apôtre à Kinsoundi (Cf photo ci-jointe), appartenant à L’Archidiocèse de Brazzaville, Eglise Catholique de rite latin en République du Congo, sise dans le site de la Cathédrale Sacré-Cœur de Brazzaville, représentée par Monseigneur Anatole MILANDOU, Archevêque Métropolitain de Brazzaville.

TECHNAP-SPIRULINE - Congo TECHNAP-SPIRULINE - Congo TECHNAP-SPIRULINE - Congo

Bien que construite à Brazzaville, cette UPS aura pour vocation première de continuer à fournir en spiruline les centres hospitaliers soutenus par l’ASLAV-CONGO et mentionnés sur la carte.

Cette phase 2 permettra en particulier de :

  • Amener l’eau et l’électricité ;
  • Compléter la clôture du terrain ;
  • Définir et construire environ 300 m2 de bassins avec système de récolte ;
  • Définir et construire le bâtiment technique avec laboratoire, séchoir, circuits des fluides, etc. ;
  • Recruter et assurer la formation du personnel d’exploitation ;
  • Assurer la promotion de la spirulineet commencer à organiser sa distribution ;
  • Mettre en exploitation l’Unité de production ;
  • Préciser la phase 3.

La phase 2 aura un coût de 90 000€

Phase 3 de construction (2020-2022) : production escomptée : 1 500 Kg/an

Cette dernière phase consistera à construire et à mettre en exploitation environ 600m2 de bassins supplémentaires, à compléter le personnel d’exploitation, à engager le responsable de la commercialisation, et à développer les ventes dans le but de rendre l’exploitation autonome et pérenne.

La phase 3 aura un coût de 110 000€

L’Expertise de TechnAp :

La spiruline est un complément alimentaire avec des propriétés nutritionnelles exceptionnelles qui permet une lutte très efficace contre la malnutrition, notamment des enfants, des femmes enceintes et allaitantes et des malades et renforce les défenses immunitaires de l’organisme humain.

Pour tout savoir sur les vertus de la spiruline cliquez

Pour répondre à la demande de l’Aslav, TechnAp s’appuie sur son expertise dans le pilotage des projets de construction de fermes de production de Spiruline.

TechnAp intervient sur tout le cycle de vie du projet, dès la phase amont de formation et de sensibilisation à la spiruline (phase 1), jusqu’à la formation, l’accompagnement des équipes d’exploitation et le démarrage de la ferme (phase 2 et 3). Un support technique et méthodologique peut être également proposé pendant toute la durée de vie de l’installation.

 

 

Suivez nous sur

     

Maison des associations
2bis, place de Tourraine
78000 Versailles

Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Abonnez-vous à la Lettre de TechnAp